Définition que nous modifions légèrement : la sophrologie est un terme bâti par alfonso caycedo, médecin psychiatre dédié par l’école de aliénisme phénoménologique et existentielle, pour définir une technique qu’il a songé à développer pour l’étude de l’esprit attirante et la enrichissement de l’équilibre corps – esprit, par la recommencement de techniques psychocorporelles qui lui durent propres. La sophrologie vise ainsi, à travers une pratique journalière, le repos et l’ sérénité en homme : vaste catalogue! , il ne est question pas de réfléchir à ‘ la vie en bleu ‘ ou alors de saillir de la réalité. Les problèmes quotidiennes, le ‘ rien ‘ durent inhérents aux années qui défilent. Mais il est question de sortir d’une vision non faisable et annulation ( cf. Les circonlocution cognitifs des déprimés, soulignés par les thérapies cognitives ) pour voir les choses telles qu’elles durent ( dans la limite du envisageable ), en renforçant le que nous avons en nous. La sophrologie est aussi une sorte de ‘ somatisation du ‘. Convocation de l’École de sophrologie et de sophrothérapie existentielle de bordeaux : ‘ la sophrologie se met dans le courant des savoir faire de l’homme. Le champ de la sophrologie est celui des endroits de l’esprit et de ses capacités d’éveil et d’évolution. Le mot de sophrologie, méthode de l’esprit, est bâti en 1960 par le professeur alfonso caycedo, psychiatre, lorsqu’il fonde l’ecole de sophrologie à barcelone. La sophrologie étudie les phénomènes de l’esprit, de toutes ses alterations possibles et leur utilisation consulte à des mort psychothérapeutiques, pédagogiques, dans une etude de meilleur diminuer en soi. Cette nouvelle méthode prend ses sources en biotypologie, en psycho, par le régime phénoménologique ( analyse existentielle ou analyse de la mise en place ). Cette technique fonctionne avec les interruption dynamiques qui reposent sur le sel lucide. Les postures durent vécues, fixe et direct. Cet art permet, à celui qui le désire, d’acquérir un ensemble de techniques, par les interruption dynamiques ‘.

Le mot sophrologie arrive du attique : sos signifie calme, radieux. Phren signifie esprit, conscience. Logos signifie conseil, méthode. La sophrologie est l’étude des méthodes de faire permettant d’obtenir le calme de l’esprit. Elle est développée par le animalerie alfonso caycedo, psychiatre colombien, dans les années 1960. Au commencement des années 1970 ( voir l’histoire de la sophrologie ), la sophrologie prend grande dans les thérapies par la pause à l’aide d’un large panel de techniques : l’enracinement pour améliorer l’équilibre corporel et mental. La sophrologie à l’aide d’une activité heureuse sur les plans corporel, émotionnel et mental, est une technique structurante. L’ancrage corporel ( enracinement ) est la porte d’entrée de certaines séances de sophrologie. C’est à partir d’une station stable que l’on développe en soi l’équilibre et la force. La perception d’enracinement amplifie la durabilité intérieure. Le corps et l’esprit ne faisant qu’un, le fait de pouvoir être stable physiquement nous rend stable émotionnellement et mentalement. Le transport sur la sensorialité pour une meilleure intégration du schéma corporel. La tendance de la sophrologie s’appuie en tout premier lieu sur un travail corporel. Les actions dynamiques, la sophronisation ( gâchette corporel et mental ) nous aident : – à renouer grace à notre corporalité, – à réduire les encaissement négatives, – à développer les encaissement transparente, – à se enfoncer sur le corps au lieu sur les idées pou, – à vivre l’instant présent au lieu de pouvoir être happé par des portraits ou histoire abominable ou caressé dans un futur rien. La pause dynamique : de quelle façon booster son corps afin de mieux le vivre tous les jours. En s’inspirant du gymnosophiste dynamique du sud de l’inde, alfonso caycedo a tout d’abord songé à développer la pause dynamique du premier degré. Il y a plusieurs centaines de mouvements, chacun ayant un travail particulier : – sur les muscles ( étirer, relâcher… ), – sur le sel ( simplifier l’expiration, l’inspiration… ), – inspiré, harmonisant ainsi à se débarrasser d’une conjectural ou d’un morse, – sur un organe ( dynamique, apaisement… ) – sur les émotions ( contrôle, désactivation… ) – sur le dispositif actif : accélération du système parasympathique, – sur notre état mental ( concentration, attention… ) ces actions durent habituellement placés en début de séance. Ils reflètent un sas capital entre la vie quotidienne et le cœur même de la scène de sophrologie. Le sophrologue les choisit selon l’objectif du malade ou de l’association. Chaque séance est effectivement suite par une perspective heureuse qui oriente le vécu.

La sophrologie implique l’autonomisation du malade. L’enseignement de la sophrologie fonctionne avec ce check up super important. Pendant les phases de dialogue qui précèdent et qui surveillent le temps au pied de la lettre dite, le sophrologue devient un prof qui écoute, répond à toutes ces questionnements, informe sans jamais tester d’interpréter le vécu du malade. Il est cependant là pour éthériser et léguer des explications suite à un vécu particulier. C’est grâce à cette attitude d’empathie et de respect que le patient ou les membres du groupe vont pouvoir évoluer, foncer et s’approprier le régime. La fonction de sophrologue le sophrologue propose un travail psycho-corporel authentique car il s’est lui-même entraîné longtemps avant d’être pédagogue. Les objectifs de notre salle de sport à la sophrologie durent les suivants : – transmettre nos connaissances théoriques, activités et professionnelles – aider chaque bleu à s’entraîner régulièrement dans l’optique qu’il développe ses propres avoir et devienne apte à transmettre ses apprentissages et son propre vécu. – renseigner sur les études scientifiques punissant les techniques sophrologiques – savoir faire comprendre l’efficacité de la méthodologie sophrologique – procurer naturellement les propositions et techniques sophrologiques selon l’interlocuteur – le but définitif, c’est que les patients et élèves – que le sophrologue polyvalnt recevra une autre fois – aient de front d’eux un pro à votre disposition.

Il s’agit d’un outil permettant d’obtenir l’harmonie avec d’une part le corps et l’esprit. C’est une technique qui regroupe plusieurs techniques de bien-être tel que le yoga, le bien-être, le training autogène de schultz, l’hypnose, le yoga. Elle associe le gâchette maigre, la inspiration, la présentation, la mise plus loin de propositions transparente ainsi que la transmission mentale. Dès lors que qu’une personne est en état sophronique, elle a alors accès à son inconscient, ce qui lui permet de retravailler des descriptifs de propositions avec l’accompagnement de son sophrologue. La sophrologie repose sur la biotypologie pour adapter le stress et ses manifestations, pour ne citer que cela avec la inspiration. Cet art a besoin une pratique régulière pour compter sur les résultats souhaités. S’arrêter là dans la description de la sophrologie me paraitrait imaginaire et assez restrictif. Pour vous se comporter part de ma vision de la sophrologie, de la façon dont je l’ai vécue. De mon côté, ce que je trouve intéressant, c’est ce que le ou la sophrologue, en ce sens que sa façon de la pratiquer, de la vivre et de la transmettre. La sophrologie s’avère diminuer un site internet puissant permettant aussi bien de gérer son stress, d’apprendre à se connaître et à se ressourcer. La majorité est en mesure d’en avoir envie à différents temps seulement ou partie de nos vies. Je décrirais la sophrologie comme une astuce mis à notre disposition nous permettant d’être indépendant dans la maîtrise du stress, de s’adapter chaque jour à tout ce que nous évoluons. La sophrologie : un ligne vers le calme, l’harmonie, l’équilibre, le bien diminuer, l’épanouissement…

Dodaj komentarz

Twój adres email nie zostanie opublikowany. Pola, których wypełnienie jest wymagane, są oznaczone symbolem *